3 conseils pour instaurer une culture d’entreprise

Post 16 of 23

Impalpable, imperceptible, la culture d’entreprise n’en est pas moins stratégique. Olivier Devillard, spécialiste dans l’accompagnement des équipes dirigeantes, nous enseigne comment la « cultiver »…

« Comme l’iceberg, la culture se voit peu », écrit Olivier Devillard en préambule de son dernier ouvrage, co-écrit avec Dominique Rey, intitulé « Culture d’entreprise : un actif stratégique ». « Mais comme pour l’iceberg, ce qui émerge est surdéterminé par tout ce qui n’est pas apparent : l’histoire, les caractéristiques du fondateur, le contexte culturel initial (…) Ce qu’on voit, en revanche, sont les manières de faire, le style de l’entreprise, le climat, l’organisation, le système de règles… »

Or, la culture d’entreprise est essentielle au fonctionnement d’une entreprise : elle permet de se différencier, d’engendrer des économies, de se forger un style managérial, et enfin d’attirer les talents.

Règle n°1 : Définir sa culture
Et si l’on appliquait la formule socratique « Connais-toi toi-même » à l’entreprise ? C’est ce que propose Olivier Devillard, consultant au sein de la société de conseil en management Dexteam Dex. « Pour définir la culture de l’entreprise, il faut prendre le temps de la regarder dans le miroir, afin de savoir comment l’entreprise vit, réagit, attire les talents, ou encore, à quel moment elle a atteint ses limites ». Comment ? Par un audit de culture, par exemple.

Règle n°2 : Gérer ses forces – Atténuer ses faiblesses
Plus qu’un conseil, la deuxième recommandation énoncée par le coach de Dexteam, résulte davantage d’une conséquence de la règle n° 1. Connaître sa culture, c’est une porte ouverte au changement, à l’adaptabilité, à la flexibilité. « Disposer d’une bonne connaissance de sa culture, c’est l’opportunité de limiter ses propres défauts culturels, et pour les grandes entreprises, la possibilité de mieux s’adapter à l’international en évitant le fameux choc culturel… »

Règle n°3 : Acculturer son management
Il faut adapter le management à sa culture, explique le coach. « Au sein des entreprises, il y a trop souvent un décalage énorme entre les façons dont on manage, et la culture d’entreprise. Or, il y a beaucoup à gagner, notamment en efficacité, en inventant un management propre à sa culture. »
 
Olivier Devillard